Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis

Accueil > Mouvements sociaux > Grève des employés communaux à Noisy le Sec

Grève des employés communaux à Noisy le Sec

dimanche 5 mars 2017

Nous publions ici un message envoyé par des agents grévistes :

Mardi 28 février 2017 ce sont environ 150 agents communaux en grève contre la remise en cause des accords qui se sont retrouvés à 9h00 devant le centre administratif de la Mairie de Noisy-le-Sec.

Après un échange sur le parvis avec leurs collègues grévistes, les délégués syndicaux de la CGT ont participé au Comité Technique Paritaire où devaient être débattues les suppressions de la journée de congés exceptionnelle accordée aux femmes, des congés retraite et de la prime d’installation pour les fonctionnaires. Après plus de deux heures de discussion, le maire de la ville Laurent Rivoire est resté sur ses positions en expliquant au passage qu’au nom de l’égalité, les femmes ne devraient pas avoir une journée de congés en plus par rapport aux hommes. Il est vrai qu’elles ont déjà tellement d’avantages sur leurs collègues masculins dans le monde du travail, il ne faudrait pas abuser non plus...
Concernant les congés retraite, là encore l’argument avancé pour en justifier la suppression est des plus remarquables. Monsieur le Maire dit qu’il ne veut pas payer les gens à rester chez eux. Non mais c’est vrai, ils sont quand même gonflés ces employés qui ont travaillé pendant 40 ans et qui pinaillent pour quelques semaines supplémentaires de boulot, il ne sont plus à ça près. Comment peut-on afficher aussi clairement un tel mépris vis à vis de son personnel ?
Et comment peut-on envoyer un SMS à tous les parents d’élèves de la ville en écrivant qu’en raison d’une grève de la CGT la restauration scolaire ne pourra pas être assurée et les accueils périscolaires seront perturbés. La grande classe...
Et enfin inquiet de ne toujours pas avoir reçu l’autorisation Préfectorale le 27 février pour le rassemblement prévu le lendemain, le Maire indique via un mail envoyé à tous ses agents que la commune ne saurait être responsable de quelques incidents qui se dérouleraient pendant la manifestation. Décidément la mode du moment est de faire des grévistes de dangereux casseurs. Les syndicats CGT et CFDT ayant voté contre les propositions de l’équipe municipale, des discussions vont avoir lieu suivi d’un nouveau Comité Technique Paritaire.
Les grévistes présents le mardi 28 février ont voté à la quasi unanimité pour une nouvelle journée de grève le jour de la tenue du prochain comité. Le but d’ici là est de discuter, d’échanger avec l’ensemble du personnel et mais aussi d’informer les noiséens sur le sujet pour faire en sorte d’être plus nombreux, plus forts et remporter cette lutte face à ceux qui tentent de réduire nos acquis sociaux. Une chose est sûre ils ne nous réduiront pas au silence !

Recevoir l'infolettre

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Contact | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0